Facebook Twitter Gplus RSS
magnify
Home Développement Créer une police de caractères
formats

Créer une police de caractères

Toujours à la recherche de ressources pour mes applis (pour l’instant surtout YaMeMo) j’ai voulu trouver des polices de caractères différentes, adaptées aux différents thèmes graphiques de l’appli.

On en trouve à la pelle sur des sites comme daFont ou 1001fonts, mais quand il s’agit de respecter la licence (en général restreinte à une utilisation non commerciale), on est vite limité. Heureusement, on peut faire soi même sa police, sans payer un logiciel hors de prix.

Après avoir lu cet article, en me limitant au true type et à Windows, j’ai testé Type Light. Il y en a d’autres dans l’article qui mériteront un test, je m’y pencherai peut être pour un prochain développement.

Type Light

Pour mon premier essai, je me suis cantoné à un cas très simple, la police “pixelisée” du thème Invaders:

Voici quelques étapes de la création de la police avec Type Light.

  • Les éléments principaux sont une barre de contrôles, une boîte à outils et la fenêtre de mapping. Pour commencer, créer un nouveau glyph (un caractère) depuis la barre de contrôles, :

  • Dans le menu View, choisir d’afficher la grille et de coller à la grille (show grid / snap to grid)
  • choisir la plume dans la boîte à outils

  • Commencer à tracer la forme. Pour une police carrée comme celle là, procéder par simple clics successifs. Pour une police plus harmonieuse, il faut glisser à chaque point pour créer des courbes, un peu comme dans InkScape. Des points de contrôle de la courbe peuvent ensuite être ajustés.
  • La ligne de contrôle verte peut être ajustée pour déterminer l’espacement entre les caractères. Les lignes pointillées indiquent la hauteur des minuscules, des majuscules et le bas des lettres (g, j …)
  • L’option “snap to grid” ne fonctionne pas pendant la création du contour(1), alors il faut déplacer les points après avoir créé la forme pour bien obtenir l’effet voulu.
  • Ensuite, choisir le caractère à affecter dans la table de mapping et cliquer sur “map” (2).

1)  2)

  • A noter qu’il est possible de mapper un même glyphe sur plusieurs caractères, ce qui permet de réutiliser les mêmes lettres pour minuscules et majuscules, ou de se passer des accents sur les voyelles.
  • Pour les trous je conseille d’activer l’option “preview fill” dans le menu “View”. Il suffit de faire un deuxième contour par dessus le premier pour créer un trou. Si l’ensemble reste rempli (image de gauche ci-dessous), sélectionner les points du deuxième contour et dans le menu “Contour”, choisir “Reverse” (image de droite):

  • Un dernier point : il y a apparemment un bug. Dans certains cas un point de contrôle farfelu apparaît et déforme la lettre (on ne le remarque que dans la fenêtre de mapping). Dans ce cas il faut trouver le sommet en cause et ajuster:

Finalisation

Une fois l’ensemble des caractères voulus créés et mappés, il suffit d’un enregistrer sous en .ttf pour créer la police. Sous Windows, un double-clic sur la police puis “Installer” permet d’installer la police pour l’utiliser dans des logiciels comme InkScape.

Intégration dans une application Android

Les fichiers .ttf sont placés dans assets/fonts (et non res/fonts). Dans l’application, on peut créer un objet Typeface et l’affecter à un composant avec le code suivant:

Conclusion

Cet outil gratuit est tout à fait adapté à un cas simple comme la police “pixelisée” de mon thème et je suis ravi d’avoir trouvé un moyen de créer mes polices sans aucun problème. En revanche, il faut être sûr de ce qu’on fait et avec quelques bugs je crains que pour une police plus compliquée (genre comic ou script), on se retrouve rapidement frustré. J’essaierai donc probablement d’autres outils gratuits ou la version complète de celui là, qui propose des fonctions supplémentaires comme l’import de SVG et le tracé automatique à partir d’une image.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
2 Comments  comments 

2 réponses

  1. picoludi

    Après une nouvelle lecture, je me souviens pourquoi je n’ai pas testé FontForge: “I no longer provide binary packages, only source packages. So sourceforge may try to give you an out of date binary. Don’t take it, insist on source.”

  2. picoludi

    I remember why I did not test FontForge: I no longer provide binary packages, only source packages. So sourceforge may try to give you an out of date binary. Don’t take it, insist on source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

WordPress.org - Theme based on iFeature